Coaching mode : qu’est ce que la colorimétrie ?

Porter les bonnes couleurs sur soi comporte de nombreux bénéfices. Pourtant, ce n’est pas toujours facile de choisir les tons qui conviennent à sa carnation et sa coloration. Mais grâce à la colorimétrie, il est possible de trouver les couleurs qui vous correspondent. C’est une technique qui va déterminer la palette idéale pour une personne, en fonction de la couleur naturelle de son teint, ses yeux et ses cheveux.

La théorie des 4 saisons

La colorimétrie est une méthode qui se base sur les 4 saisons (printemps, été, automne et hiver). Chacune d’entre elle possède une palette de couleur qui se base sur la température, la clarté et le chroma d’une personne. Cependant, il se peut que vous ne fassiez pas partie de l’une de ses 4 saisons. Les couleurs qui s’y trouvent peuvent ne pas vous correspondre ou ne vous flattent pas assez. Dans ce cas, il faut se tourner vers une version plus étendue et aller au-delà des 4 saisons primaires. En effet, il existe 8 autres saisons secondaires, qui sont les sous-divisions des principales. La colorimétrie compte alors 12 saisons au total, soit 12 palettes de couleurs.

Les saisons chaudes et froides

Il est nécessaire de connaître la température (chaude ou froide) de votre couleur naturelle pour connaître votre saison. Les saisons chaudes sont le printemps et l’automne, et les saisons froides correspondent à l’été et l’hiver. Pour la déterminer, la colorimétrie prend en compte le sous-ton. Ce dernier peut être soit jaune (température chaude), soit bleu (température froide). Pour identifier sa température, il existe plusieurs techniques, mais la plus connue est le « draping ». Cela consiste à enrouler du tissu doré et argenté autour de vous, près du visage. Si le doré vous va mieux, alors vous avez le sous-ton chaud. Mais si l’argent est meilleur, votre sous-ton est froid.

La colorimétrie des 12 saisons

Pour identifier les 12 saisons, il faut prendre en compte la température, la valeur ou clarté du teint (claire ou profonde), et le chroma (lumineux ou doux) dans la colorimétrie. La valeur claire correspond au printemps et à l’été, la valeur profonde à l’automne et à l’hiver. Le chroma lumineux, lui, est associé à l’hiver et au printemps tandis que le chroma doux appartient à l’été et à l’automne. Pour les saisons principales, les températures chaudes ou froides sont dominantes. Par contre, le printemps et l’été sont plus clairs, l’automne et l’hiver sont plus profonds.

On a ainsi les saisons : printemps lumineux, printemps pur et printemps clair, été clair, été pure et été doux, automne doux, automne pur et automne profond, hiver profond, hiver pur et hiver lumineux.

Tatouages sur les ongles : tout savoir cette tendance nail art
L’épilation définitive : une vraie bonne idée ?